#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Le patron des services ukrainiens assume les assassinats de Russes : Le Kremlin dénonce…

Previous slide
Next slide
Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, a vivement condamné les propos de Kyrylo Boudanov, chef du renseignement militaire ukrainien, qui a promis que ses services continueraient à « tuer des Russes partout dans le monde ». «C'est une déclaration vraiment monstrueuse », a-t-il ajouté.
Le patron des services ukrainiens assume les assassinats de Russes

D. Pescov a vivement réagi lundi devant la presse aux récents propos de K. Boudanov, patron du renseignement militaire ukrainien. « Nous avons tué des Russes et nous continuerons à tuer des Russes partout dans le monde jusqu’à la victoire totale de l’Ukraine », a déclaré ce dernier, dans interview à Yahoo News publiée le 6 mai.

Le responsable ukrainien était alors interrogé sur les allégations selon lesquelles Kiev était derrière le meurtre en août 2022 de la journaliste Daria Douguina, fille de l’intellectuelle russe Alexandre Douguine. Aux yeux du porte-parole russe, cette déclaration est « une confirmation directe » que « le régime de Kiev finance non seulement des activités terroristes, mais est aussi le vrai organisateur de ces activités. » « Nous surveillerons de près la réaction des capitales européennes, ainsi que de Washington – en particulier Washington –, car il est très difficile d’imaginer que de telles déclarations terroristes en provenance de Kiev puissent rester sans condamnation », a-t-il poursuivi, avant de conclure que cette sortie d’un haut gradé ukrainien confirmait « une énième fois le bien-fondé » de l’intervention russe en Ukraine.

A rappeler que le service de presse du ministère russe de l’Intérieur pour la région de Nijni Novgorod a rapporté que la police avait été informée de l’explosion d’une voiture dans un village du district de Bor.  Selon un premier bilan, l’explosion a tué le chauffeur du véhicule, Alexandre Choubine, vétéran de la milice de la République populaire de Lougansk, tandis que Zakhar Prilepine, qui se trouvait dans la voiture, serait blessé aux jambes, selon l’agence TASS.  Il n’y aurait pas d’autres victimes. La police a déclaré enquêter sur toutes les circonstances de l’incident et a affirmé que des mesures avaient été prises pour identifier et arrêter les personnes impliquées dans ce crime. Plus tard dans la journée, le ministère russe des Affaires étrangères a publié un communiqué, soutenant que « les preuves obtenues par le ministère russe de l’Intérieur et le Comité d’enquête montrent déjà clairement qu’il s’agit d’un nouvel acte terroriste organisé et exécuté par le régime de Kiev avec le soutien des Occidentaux ». « L’attaque contre Zakhar Prilepine est une nouvelle manifestation de leur approche systématique d’élimination de leurs opposants idéologiques », a ajouté le porte-parolat du ministère, rappelant les meurtres de Daria Douguina en août 2022 et de Vladlen Tatarsky à Saint-Pétersbourg au mois d’avril 2023.

Figure de la scène littéraire russe, traduit dans de nombreux pays, Z. Prilepine est âgé de 47 ans. Il s’est engagé dès 2014 en faveur des séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine, aux côtés desquels il a combattu.
L’écrivain russe a assuré qu’il ne se laisserait pas intimider. « Merci à tous ceux qui ont prié, car il aurait été impossible de survivre à une telle explosion », a déclaré Zakhar Prilepine sur Telegram, avant d’ajouter : « Je le dis aux démons, vous n’intimiderez personne. Dieu existe. Nous vaincrons. »

Recommandé pour vous