#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

La Marine royale se renforce : Le croiseur espagnol livré à la mi-2026

Navantia, compagnie publique espagnole, a démarré le 3 juillet dernier, le chantier de construction du patrouilleur commandé, en janvier 2021, par le Maroc. Si les travaux vont bon train au chantier naval San Fernando, à Cadix, la livraison n’est prévue qu’à la mi-2026.
La Marine royale se renforce : Le croiseur espagnol livré à la mi-2026

Dans un article d’Infodefensa, la commande marocaine livre enfin ses secrets. Le navire de classe Avante 1800 est d’une longueur totale de 87 mètres, d’un bau de 13 mètres et d’un tirant d’eau de 4 mètres. Le déplacement à pleine charge sera de 202 tonnes, confirme Navantia. Le navire disposera d’un pont pour l’exploitation d’un hélicoptère et transportera jusqu’à deux vedettes rapides.

Ledit bâtiment est doté d’un canon principal de 75 ou 57 mm et deux canons secondaires de 25 ou 30 mm, ainsi que de lanceurs pour missiles de défense ponctuelle. La Marine royale qui avait passé commande, en avril 2020, pour des missiles antinavires américains de type Harpoon Block II AGM-84L avec leur équipement, pourrait en doter le patrouilleur.

Le Maroc cherche ainsi à améliorer les capacités de sa Marine royale. Ces dernières années, assure Infodefensa, le royaume a surtout concentré ses efforts sur l’achat de drones, de systèmes anti-aériens et d’armes de toutes sortes, laissant de côté la sphère navale.

Le fleuron de la Marine royale marocaine est la frégate Mohammed VI, en service depuis 2013, construite par le chantier français DCNS. Le Maroc dispose également de trois autres frégates du Damen néerlandais et de deux corvettes de classe Floreal, plus une couverture espagnole de classe Descubierta, le lieutenant-colonel Errahmani. Le reste de sa flotte est composé de patrouilleurs avec moins de tirant d’eau et peu de puissance de feu, rappelle Infodefensa.

Le gouvernement marocain a donné son feu vert à un emprunt de 95 millions euros conclu le 31 août 2022 avec Banco Santander S.A, portant sur le financement du contrat commercial signé entre l’Administration de Défense nationale et la société Navantia S.A. La dernière commande de la Marine royale du Maroc à l’Espagne remonte à 1983, avec la livraison de la corvette Lieutenant-colonel Errahmani.

Le Maroc n’est pas un client traditionnel de l’industrie militaire espagnole. En 2021, les achats des Forces armées royales (FAR) n’étaient que de 12 M€. De 1991 à 2020, le royaume avait dépensé 385 M€ dans l’acquisition d’armes chez son voisin ibérique dont environ 165 M€ correspondaient à des véhicules de transport militaire, avait précisé le gouvernement espagnol en février 2022 dans une réponse à une question écrite d’un sénateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous