#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

La guérilla s’intensifie contre les bases US en Syrie : L’US Army réagit en kidnappant et en tuant des Syriens

Previous slide
Next slide
Des roquettes ont été tirées contre une zone où sont stationnées les forces américaines, près du champ pétrolier Omar à Deir ez-Zor. Il ne s’agit pas de la première opération du genre puisque d’autres attaques avaient ciblé les campements américains dénoncés par Damas.

Une base appartenant aux forces armées américaines, située à proximité du plus grand gisement de pétrole en Syrie, Omar, a été prise pour cible à la roquette lundi 13 décembre, a confirmé un correspondant de Sputnik dans le gouvernorat de Deir ez-Zor.
Précédemment, le journal syrien Al-Watan a également constaté qu’une attaque avait eu lieu et qu’une colonne de fumée était visible.
Quatre explosions successives ont été entendues non loin du gisement, ont indiqué des sources locales.
Il reste à déterminer si l’attaque a fait des victimes et des dégâts.
La base avait été la cible de tirs de roquettes en juin dernier à la suite de « frappes aériennes de précision » réalisées par les États-Unis à la frontière irako-syrienne, selon Sana.
A rappeler aussi que le même jour, les forces d’occupation américaine et leurs alliés kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont tué trois syriens et kidnappé d’autres, lors un débarquement aérien dans la ville d’al-Busseira, dans la banlieue est de Deir Ezzor.
L’agence syrienne Sana qui cite des sources locales indique que des hélicoptères de l’US Army ont effectué à l’aube le débarquement avec le soutien des hommes armés des FDS. Ils ont ouvert le feu sporadiquement sur les maisons et les terres agricoles. Et de préciser que les trois victimes sont des civils.
Selon le correspondant de la télévision iranienne arabophone al-Alam, les trois hommes ont été pourchassés par les militaires américains et les miliciens kurdes jusque dans une grange où ils ont été encerclés puis liquidés. Ces deux derniers jours, des hommes armés ont attaqué les sièges militaires des FDS à Busseira et al-Riz, a indiqué al-Alam.
Selon Sana, les forces d’occupation américaine et les miliciens FDS ont perquisitionné certaines maisons de la ville et kidnappé un certain nombre de ses habitants.
Cette opération qui a duré deux heures est la deuxième du genre depuis le début de ce mois-ci. Le 7 décembre, les soldats américains et leurs agents kurdes avaient également attaqué la ville d’al-Chahil, où ils ont enlevé des habitants puis ont détruit leurs maisons.
Le mois dernier, les forces d’occupation américaines avaient effectué 6 opérations de débarquement aérien dans plusieurs régions des gouvernorats situés à l’est de la Syrie, où elles disposent d’une dizaine de bases militaires illégitimes, notamment dans les champs de pétrole, qu’elles pillent régulièrement puis l’acheminent vers le Kurdistan d’Irak.

Recommandé pour vous