Logo Perspectives med

Exportations agricoles vers le Brésil : « Morocco Foodex » homologué

Morocco Foodex peut désormais accréditer les laboratoires marocains, ce qui accélérera le dédouanement dédits produits marocains au Brésil. Une opportunité pour encourager les exportateurs marocains et renforcer leur compétitivité auprès de la première économie sud-américaine.

L’exportation notamment de boissons, d’huiles d’olive et d’huiles de grignons d’olive vers le Brésil n’est plus tributaire d’une homologation par un laboratoire du pays sud-américain, après l’inclusion de Morocco Foodex, l’établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations du Maroc, au Système brésilien d’enregistrement des organismes et laboratoires étrangers (SISCOLE).
La Chambre de commerce explique que “cela signifie que lorsque ces produits arrivent du Maroc dans les ports brésiliens, ils n’ont plus besoin d’attendre un rapport d’un laboratoire brésilien pour être autorisé à entrer dans le pays”. L’organisme marocain a ainsi été accrédité pour émettre des rapports sur l’exportation de ces produits au Brésil est Morocco Foodex. Ce dernier est un établissement public autonome de contrôle et de coordination des exportations, placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.
Les exportations marocaines totales vers le Brésil ont atteint plus de 574 millions de dollars au premier semestre de cette année, soit une hausse de 13,91% par rapport à la même période en 2020. Durant les six premiers mois 2021, le Maroc a dégagé un excédent commercial de près de 364 millions de dollars avec la première économie sud-américaine, en hausse de 55,28% par rapport à l’année dernière.

Recommandé pour vous