#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Exportation de tomates sur le marché européen : L’origine Maroc surclasse les autres…

Le Maroc est devenu le premier fournisseur en tomates de plusieurs marchés, comme celui du Royaume-Uni. En France ou en Espagne, les exportations marocaines suscite des tensions au sein des associations d’agriculteurs, qui reprochent à leurs gouvernements de faire passer la production nationale au second plan.
Exportation de tomates sur le marché européen : L’origine Maroc surclasse les autres…

D’après Fresh Plaza, les chiffres de la Commission européenne de la campagne agricole de 2014/15 à celle de 2022/23 montrent une nette hausse des importations des tomates à partir de pays tiers. Sur une décennie, les acquisitions par le marché européen sont ainsi passées de 424 274 tonnes à 821 918. A elles seules, les exportations du Maroc ont constitué respectivement 329 696 t et 539 307 t, soit 65,6% du total de la dernière campagne.

D’octobre 2023 à mars 2024, l’UE en a importé 551 015 tonnes, dont 373 421 t du Maroc. Au cours de l’année 2023, les revenus que ce dernier a tirés de ses tomates exportées frôlaient les 1,2 milliard de dollars,  représentant près des trois quarts de la valeur totale des exportations marocaines de légumes frais sur cette année-là. Le royaume a ainsi maintenu sa position de troisième exportateur mondial de tomates fraîches, derrière le Mexique et les Pays-Bas.

En 2024, le Maroc a ainsi vendu 84% de tomates de plus que l’Espagne sur le marché britannique, dépassant ainsi l’écart de 67,42% enregistré en 2021. Par pays de l’UE, la France reste par ailleurs la première destination des cargaisons marocaines, avec un équivalent de 293 113 t, soit 78,5% des tomates acquises par l’UE depuis le royaume. « Le volume de tomates marocaines importé par la France correspondait, en fait, à 98% des tomates que le pays a importées de pays tiers durant ces 5 mois », explique Fresh Plaza.

Sur le marché ibérique, les exportations du Maroc ont notamment contribué à la baisse des prix, comme à Almería et bien des professionnels se disent surpris de la mise en circulation de volumes aussi conséquents sur le marché européen. Afin de se différencier sur le marché, certains producteurs capitalisent sur les spécialités de tomates consommées par des marchés particuliers. La tomate ronde marocaine a détrôné sa rivale espagnole sur le marché de l’UE.

Un rapport de Hortoinfo basé sur les données du service statistique Euroestacom (ICEX-Eurostat) note qu’en 2015, les ventes espagnoles dépassaient 109% des exportations du Maroc. Mais en 2023, cette différence a été réduite à 17%. Au premier trimestre de l’année courante, le Maroc a fini par devancer l’Espagne en vendant 19% de tomates en plus (34 millions de kilos).

En France, des agriculteurs s’attaquant aux camions transportant des tomates marocaines destinées à l’exportation. La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) a dénoncé courant mai les récentes opérations menées contre l’importation de tomates locales en France, faisant fi des accords commerciaux légalement établis avec l’UE. Précédemment, le 4 mars, l’organisation a saisi la justice espagnole en déposant une plainte contre X à Gérone.

Recommandé pour vous