#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Double offensive israélienne à Rafah et Jénine : Les urgences de l’hôpital Kamal Adouane ciblées à Gaza !

L’occupation israélienne persiste dans sa campagne génocidaire dans la bande de Gaza. Un obus tiré par ses soldats a ciblé l’entrée des urgences de l’hôpital Kamal Adouane au risque de précipiter la fermeture de cette unité hospitalière encore en activité. Les autorités à Gaza affirment aussi que l’arme de la famine mise en application par l’occupant commence à se faire sentir, notamment dans le nord de l’enclave palestinienne. En parallèle, l’armée sioniste maintient sa pression sur la Cisjordanie avec une opération meurtrière menée à Jénine.
Double offensive israélienne à Rafah et Jénine : Les urgences de l’hôpital Kamal Adouane ciblées à Gaza !

Face à la barbarie sioniste, la résistance palestinienne reste aussi sur l’offensive contre les forces de l’occupant. Ainsi, les Brigades Al-Qassam ont annoncé avoir ciblé, via des projectiles, le quartier général de l’occupation au sud-ouest de la ville de Gaza. Dans la journée de mardi, les opérations de la résistance se sont poursuivies avec la destruction de 3 chars sionistes Merkava par des obus Al-Yassin 105 à l’est du camp de Jabalia.  Les Brigades d’Al-Qassam ont assuré, en outre, avoir réussi à faire exploser un engin antipersonnel contre une force d’infanterie israélienne, tuant et blessant ses membres dans le camp de Jabalia, au nord de Gaza. Des médias palestiniens ont signalé qu’un engin a explosé contre les forces d’occupation lors d’affrontements à Jénine…

Aux dernières nouvelles, les forces sionistes ont réussi à pousser leur offensive contre la ville de Rafah. Les informations en provenance de la zone évoquent une avancée aux deux-tiers sur le passage de Rafah. Une avancée qui ne se fera pas sans combats sur les divers axes retenus pour la prise de ce que Benyamin Netanyahu assimile au dernier repère du Hamas.

Parallèlement à la pression militaire sur l’enclave palestinienne, l’armée sioniste qui peine à réaliser les objectifs qui lui ont été assignés à Gaza, se retourne sur  le front plus vaste de la Cisjordanie. Et c’est Jénine qui est visée. Les médias israéliens ont rapporté des dommages causés à un véhicule militaire suite aux affrontements à Jénine. Sur ce front-là aussi, la résistance palestinienne est alerte.  Les Brigades d’Al-Qods à Jénine ont annoncé que leurs combattants se sont affrontés avec les forces d’occupation après avoir découvert l’infiltration des forces spéciales dans les environs du camp. Les forces d’occupation ont attaqué plusieurs maisons de citoyens lors de la prise d’assaut de la localité de Jayyous, à l’est de Qalqilya en Cisjordanie occupée. Les soldats d’occupation ont fait sauter le jardin d’une maison après avoir pris d’assaut la localité d’Asira, près de Naplouse en Cisjordanie occupée.

Il y a lieu de signaler que 7 Palestiniens sont tombés en martyre, dans la matinée de mardi, et plusieurs autres blessés, dont deux grièvement atteints, à la suite de l’assaut mené contre la ville de Jénine et son camp. Wissam Bakr, directeur de l’hôpital gouvernemental de Jénine, a rapporté que parmi les martyrs figuraient le chirurgien spécialiste de l’hôpital de Jénine, Asid Jabarin, qui a été pris pour cible à proximité de l’hôpital, l’enseignant Allam Jaradat, qui se rendait à l’école ainsi qu’un élève. Le correspondant d’Al-Manar a rapporté que les forces d’occupation ont ouvert le feu contre une ambulance à Jénine.

Des sources sécuritaires ont indiqué que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville de Jénine et son camp. Leurs véhicules ont envahi les rues de Jénine, Haïfa, Naplouse et la route Burqin, ce qui a provoqué le déclenchement d’affrontements à proximité du camp de Jénine et la région de Wadi Burqin.

Les forces d’occupation ont en outre attaqué, à l’aube, la ville de Tubas, dans le nord de la Cisjordanie, et ont affronté un groupe de résistants, qui ont réussi à faire exploser l’un des bulldozers participant à cet assaut.

La Cisjordanie est le théâtre d’affrontements quotidiens qui se sont intensifiés depuis le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza. Sans pour autant que l’Autorité palestinienne, en charge de la sécurité dans la zone, ne réagisse avec la fermeté voulue.

Recommandé pour vous