#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Crise russo-occidentale : Au Conseil des droits de l’homme, le Maroc opte pour la chaise vide

Le Maroc n’a pas participé, jeudi à New York, au vote par l’Assemblée générale de l’ONU d’une résolution décrétant la suspension de la Russie du Conseil des droits de l’Homme.

Le texte, initié par les Etats-Unis, a recueilli 98 voix pour, 25 contre et 58 abstentions. Des pays africains, tels la Mauritanie, le Rwanda, le Burkina Faso ou encore le Bénin, ont opté pour la chaise vide. En revanche, l’Algérie a voté contre le texte alors que la Tunisie a choisi l’abstention.

Déjà absent lors de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies, les 2 et 24 mars, de deux résolutions condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le Maroc a une nouvelle fois adopté la même démarche.

La diplomatie marocaine avait expliqué le 2 mars que l’absence du Maroc au vote de la résolution du 2 mars «ne saurait faire l’objet d’aucune interprétation par rapport à sa position de principe concernant la situation entre la Fédération de Russie et l’Ukraine, telle que réaffirmée dans le Communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, en date du 26 février 2022».

Ledit communiqué précisait que «le Royaume du Maroc a toujours œuvré pour favoriser le non recours à la force pour le règlement des différends entre Etats. Il appelle à la poursuite et à l’intensification du dialogue et de la négociation entre les parties pour mettre fin à ce conflit et encourage toutes les initiatives et actions à cette fin».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous