#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Couverture sanitaire généralisée : La tutelle mène des concertations…

Dans la perspective de la généralisation de la couverture sanitaire, le ministère de la Santé assure instaurer un dialogue en vue de sensibiliser les divers acteurs quant à la pertinence de la stratégie mise en place. Cependant, l’absence d’une réelle politique du médicament obère le projet qui bénéficie du blanc-seing royal. La TVA sur les médicaments n’a pas été réévaluée à la baisse. Un exemple parmi d’autres qui témoigne qu’il y a encore beaucoup de la coupe aux lèvres.
La tutelle mène des concertations

La Direction des médicaments et de la Pharmacie au ministère de la Santé et de la protection sociale a tenu des rencontres de concertation avec plusieurs professionnels de l’industrie pharmaceutique.

Dans un communiqué, le ministère précise que la Direction s’est réunie avec la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP), les Entreprises du médicament au Maroc (LEMM) et l’Association marocaine du médicament générique (AMMG), tandis que d’autres réunions sont programmées prochainement avec le reste des acteurs du secteur.

Ces réunions s’inscrivent dans le cadre de l’approche participative adoptée par le ministère avec l’ensemble des professionnels du secteur pharmaceutique, en vue de relever les enjeux futurs, notamment à la lumière de la généralisation de la couverture sanitaire au Maroc d’ici la fin de l’année.

Elles interviennent aussi dans une conjoncture particulière marquée par le lancement de nombreux chantiers stratégiques, notamment la restructuration et la réforme du système de santé et la généralisation de la couverture sanitaire, conformément aux orientations royales visant à améliorer les services de santé en favorisant l’accès à des médicaments de haute qualité, selon la même source.

Ces rencontres ont permis de passer en revue tous les principaux axes de travail, afin de renforcer et de garantir la souveraineté pharmaceutique dans le cadre d’une politique sanitaire nationale.

Il a été ainsi convenu de concrétiser ces axes dans le cadre d’un plan d’action commun, basé sur un mécanisme de suivi rigoureux pour la promotion du secteur au service de l’intérêt général de la patrie et des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous