Logo Perspectives med

Commission de l’UA : Un Marocain élu à sa tête

Le Conseil exécutif de l’Union africaine a désigné Fathallah Sijilmassi en tant que directeur général de la Commission de l’UA. Le Marocain est le premier à occuper ce poste non-électif.

Ce poste a été créé au terme du 11ème sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA en novembre 2018, qui s’inscrit dans le cadre de la réforme structurelle de la Commission de l’UA. Ainsi, «Sijilmassi aura, notamment, la charge de conduire la gouvernance transversale des structures de la Commission de l’UA (CUA), d’assurer la coordination opérationnelle entre les différents départements de la CUA et avec les Etats Membres, ainsi que la responsabilité de veiller à une performance optimale de la technostructure panafricaine», rapporte la MAP.
Diplomate de carrière, F. Sijilmassi a déjà occupé de hautes responsabilités nationales et internationales, notamment comme secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM) et ambassadeur du royaume à Paris et à Bruxelles.
Cette désignation est la conséquence logique du retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine en janvier 2017. Elle consacre également l’influence du royaume sur le continent et son engagement en faveur d’une réforme globale de l’Union africaine. Un chantier que l’UA avait confié au président rwandais, Paul Kagamé.
En outre, le siège de l’UA à Addis-Abeba accueille, les 14 et 15 octobre, la 39e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA. L’instance devra procéder à l’élection de deux commissaires de la Commission de l’UA, du président et du vice-président de l’université panafricaine (PAU) et de quatre membres du Conseil Consultatif de l’Union Africaine sur la corruption.
En l’absence de Nasser Bourita, la délégation marocaine sera conduite par Fouad Yazourh, ambassadeur directeur général des relations bilatérales et des affaires régionales au ministère des Affaires étrangères.

Recommandé pour vous