#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Charnier de Boutcha : La CPI déploie ses enquêteurs

Alors que chacun des deux camps s'accuse d'être responsable de crimes de guerre en Ukraine, le Britannique Karim Khan a appelé, depuis Boutcha, à «transpercer le brouillard de la guerre pour parvenir à la vérité»

Karim Khan, procureur britannique de la Cour pénale internationale (CPI), a qualifié mercredi 13 avril l’Ukraine de «scène de crime», lors d’une visite à Boutcha, près de Kiev. «L’Ukraine est une scène de crime. Nous sommes ici parce que nous avons de bonnes raisons de penser que des crimes relevant de la compétence de la Cour sont commis. Nous devons transpercer le brouillard de la guerre pour parvenir à la vérité», a-t-il déclaré à la presse lors d’une visite de cette ville. Il a précisé qu’une équipe médico-légale de la CPI se préparait à travailler «afin que nous puissions vraiment séparer la vérité de la fiction». «Nous devons garder l’esprit ouvert et nous fier aux preuves […] La loi doit être mobilisée et lancée dans la bataille pour protéger les civils», a-t-il ajouté.

Les autorités ukrainiennes et de nombreux pays occidentaux accusent la Russie d’être coupable des exactions survenues dans cette ville ukrainienne, dans le cadre de son offensive lancée fin février. Kiev estime que des centaines de personnes ont été enterrées dans des fosses communes à Boutcha.

De son côté, la Russie a multiplié les démentis catégoriques à propos des accusations portées contre elle concernant Boutcha, que Vladimir Poutine a récemment qualifiées de «fausses informations». Auparavant, il avait mis en cause une «provocation brutale et cynique du régime de Kiev».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous