oncf

Banque Mondiale

La ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, et le directeur du département Maghreb et Malte de la Banque mondiale (BM), Jesko Hentschel, ont signé, jeudi à Rabat, un accord de financement de 350 millions de dollars (M$) relatif au programme d’appui à la mise en œuvre de la réforme des établissements et entreprises publics (EEP).

Lire plus

La Banque mondiale vient de publier l’édition 2023 de son rapport « Perspectives économiques mondiales ». Pour l’institution de Bretton Woods, un ralentissement marqué et généralisé est à venir avec une croissance de l’économie mondiale qui devrait s’établir à 1,7% en 2023 et 2,7% en 2024. Les anticipations pour le Maroc augurent-elles d’un redressement de l’activité économique ?

La hausse des taux d’intérêt et le ralentissement de la croissance mondiale risquent de faire basculer un grand nombre d’économies en développement, à revenu faible ou intermédiaire, dans une crise de la dette. L’alerte intervient à l’heure où près de 60% des pays les plus pauvres sont actuellement exposés à un risque élevé de surendettement ou déjà surendettés, souligne le nouveau rapport sur la dette internationale de la Banque mondiale.

Faouzia Zaaboul, directrice du Trésor et des Finances extérieures, qui conduisait une délégation du ministère de l’Economie et des Finances aux travaux des Assemblées annuelles 2022 du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI), tenues à Washington, a souligné l’importance de prioriser les discussions sur le financement de l’éducation.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.