Logo Perspectives med

Battre la France : Telle est la « niya » de W. Regragui

En conférence de presse d’avant-match qui opposera le Maroc à la France en demi-finale de la Coupe du monde 2022, Walid Regragui a clairement expliqué qu’il était venu soulever le trophée et a donné des nouvelles de ses joueurs.
Battre la France, telle est la « niya » de W. Regragui

« On veut aller en finale et gagner. On est prêt à tout pour arriver à cet objectif. On aura une énergie extraordinaire demain. Dire qu’on est satisfait d’avoir atteint les demi-finales de la Coupe, ça ne nous convient pas. Ça sera peut-être la seule chance de la gagner », relève le sélectionneur marocain. Et d’ajouter qu’il s’agit également de changer les mentalités des pays africains. « On est venu changer les mentalités de notre continent. Si on est content d’être en demi, je ne serais pas content moi. Je veux être en finale. J’espère que la France ne nous respectera pas. Car ça sera difficile si c’est le cas », explique le coach des Lions de l’Atlas.

« On est en mission, on n’est pas fatigué, j’insiste. Demain, on va courir, il n’y aura pas de fatigue. On a une opportunité, je ne veux pas la gâcher. Je ne veux pas attendre 40 ans. Il y a des moments où il faut marquer son territoire, c’est le moment », a-t-il ajouté.

Concernant l’état physique de ses joueurs, W. Regragui n’a pas voulu s’avancer, admettant qu’il y avait beaucoup de blessés.  « On a beaucoup de blessés, mais on récupère bien. On a un staff médical de haut niveau. On a souvent de bonnes nouvelles. Pour le moment, personne n’est out, mais personne n’est IN. On attendra jusqu’à la dernière minute, comme d’habitude », a-t-il expliqué.

S’exprimant sur son adversaire, champion du monde 2018, W. Regragui n’a pas manqué d’évoquer Kylian Mbappé et sa relation avec Achraf Hakimi. Le coach affirme que son joueur est prêt à battre «son ami ».

« Hakimi connaît mieux que moi Mbappé. On ne va pas faire un plan anti-Mbappe. Car malheureusement, il n’y a pas que lui. Quand on connaît le niveau de Griezmann entre les lignes… Mais Hakimi est un grand champion donc je n’ai aucune inquiétude », a-t-il déclaré.

« Si la France nous laisse la possession, on va la prendre, mais je ne pense pas qu’ils la laisseront. Donc, il faut qu’on sache comment les empêcher de tirer au but », poursuit W. Regragui qui compte bien tout donner pour battre la redoutable équipe de France.

Recommandé pour vous