Logo Perspectives med

B. Ghali a séjourné à Dodoma : A quoi joue la Tanzanie avec le Maroc ?

Après avoir fait le plein de promesses à Johannesburg, Brahim Ghali, chef du Polisario, s’est rendu en Tanzanie où il a été accueilli avec les honneurs. Cela soulève une question cardinale : et si Dodoma persiste à jouer la même partition sud-africaine d’appui franc au Polisario…

B. Ghali, leader des sécessionnistes du Polisario, est arrivé en Tanzanie, es qualité d’invité spécial du congrès du parti au pouvoir à Dodoma. Il a prononcé un discours lors de la séance d’ouverture du conclave en présence de Samia Suluhu Hassan, présidente de la république. Il s’est également entretenu avec la cheffe de l’Etat.

Un accueil qui étonne, d’autant que la Tanzanie était sur le point de retirer sa reconnaissance de la RASD. La visite effectuée par le roi Mohammed VI, en octobre 2016, avait ouvert une nouvelle page dans les relations entre les deux pays, avec la signature de 22 conventions et accords bilatéraux.

Une fois arrivée au pouvoir, en mars 2021, S. Suluhu Hassan, ex-vice-présidente de la Tanzanie, s’est inscrite dans la ligne tracée par son prédécesseur John Pombe Magufuli.

En juillet 2021, Kassim Majaliwa, Premier ministre tanzanien, s’est rendu au royaume à la tête d’une forte délégation ministérielle. A Rabat, il a eu des entretiens séparés avec Saad-Eddine El Othmani, son homologue marocain, et Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères.

Recommandé pour vous