#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Affrontements inter-palestiniens à Borj Al-Chamali:Au Liban, ça dégénère entre le Hamas et le Fatah

Au moins trois membres du Hamas ont été tués dimanche et plusieurs autres blessés par des tirs dans un camp de réfugiés palestiniens près de Tyr dans le sud du Liban. L’armée libanaise s’est déployée autour du camp pour empêcher l’extension des affrontements à d’autres régions.

Les tirs se sont produits lorsqu’un cortège funèbre d’un militant du Hamas se rapprochait du cimetière du camp palestinien de Bourj al-Chamali, à 80 kilomètres au sud de Beyrouth.
Selon des militants du mouvement islamiste palestinien et des témoins oculaires, les rafales qui ont visé la foule proviendrait d’une permanence du Mouvement Fatah, du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Pourtant, le chef de cette organisation dans le camp a assuré que le tireur n’était pas un membre du Fatah, sans donner de plus amples détails.
Cet incident meurtrier intervient 48 heures après une forte explosion qui a secoué Bourj al-Chamali, dans la nuit du vendredi. Le flou continue d’entourer l’origine de cette déflagration au cours de laquelle un membre du Hamas a trouvé la mort.
Des sources diverses affirment que l’explosion s’est produite dans un entrepôt d’armes appartenant au Hamas. Un porte-parole du mouvement islamiste a toutefois nié ces informations, affirmant que ce sont des bonbonnes d’oxygène qui ont explosé.
Le Hamas et le Fatah se disputent le contrôle des 12 camps de réfugiés palestiniens du Liban, historiquement acquis au Fatah. Mais depuis plusieurs années, le mouvement islamiste a réussi à étendre son influence. Ce qui provoque des tensions qui dégénèrent parfois en affrontements armés.

Recommandé pour vous