#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Routes accidentogènes : La potion magique de N. Baraka…

Comment faire pour réduire les risques sur nos routes ? Interpellé à ce sujet, le ministre de l’Equipement s’est évertué à rappeler l’existence d’une stratégie combinée pour traiter les 340 points noirs répertoriés.
Routes accidentogènes : La potion magique de N. Baraka…

Lors d’une séance à la Chambre des conseillers, mardi, Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, a mis en lumière la situation critique des routes nationales, où de nombreux tronçons sont le théâtre d’accidents récurrents. Il a souligné que le ministère a identifié pas moins de 340 points noirs, des zones particulièrement sensibles à ces incidents.

En réponse à une question orale, le ministre a dévoilé une stratégie conjointe entre son ministère et l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA). Cette stratégie vise à accélérer la réparation des tronçons routiers dangereux et à réduire le nombre de points noirs. Il a également mis en avant les progrès accomplis, notant que 15 points noirs ont été traités au cours de l’année 2023, avec l’engagement de poursuivre ce processus à un rythme soutenu à l’avenir.

Parmi les réalisations significatives dans ce domaine, le ministre a cité la réhabilitation de la route nationale numéro 9, reliant Marrakech à Ouarzazate, ainsi que celle du tronçon de la route régionale numéro 413, entre Meknès et Souk El Arbaa, sur une distance de 88 kilomètres.

Recommandé pour vous