Logo Perspectives med

Participation marocaine au CHAN 2023 : Les Algériens bottent en touche !

L'Algérie a refusé, mercredi, de répondre favorablement à la demande de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) d’autoriser une ligne aérienne directe entre le Maroc et la ville algérienne de Constantine. Une mesure pour assurer le transport de l'équipe nationale des moins de 23 ans pour participer au Championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN) organisé en Algérie le mois prochain.
Participation marocaine au CHAN 2023

Depuis Alger, Rachid Oukali, responsable du comité d’organisation de la compétition, a rappelé, en conférence de presse, que « le cahier des charges d’un événement sportif tel que le Championnat d’Afrique des joueurs locaux énonce que le pays hôte de la compétition est tenu d’assurer le transport des délégations des équipes participantes sur le territoire national uniquement », citant à titre d’exemple le « déplacement de la capitale vers Constantine, Oran ou Annaba ou inversement ».

« Il n’est pas prévu de liaison aérienne directe », a-t-il déclaré, rappelant que « la majorité des équipes participantes arriveront en Algérie, en provenance d’un autre pays, et non par une ligne aérienne directe au départ de leur pays ».

La Fédération royale marocaine de football a menacé, cette semaine, de boycotter la prochaine édition du CHAN, prévue du 13 janvier au 4 février 2023, au cas où la liaison aérienne directe ne serait pas établie.

« Notre comité d’organisation s’engage à accueillir chaleureusement les équipes participantes, et à fournir toutes les mesures nécessaires pour que les conditions d’accueil soient bonnes en Algérie, dès leur arrivée au pays », a poursuivi le chef du comité d’organisation.

Il est à rappeler que l’Algérie a décidé, en septembre 2021, de fermer son espace aérien à tous les avions civils et militaires marocains, ainsi qu’à ceux portant un numéro d’immatriculation marocain.

La demande de la FRMF a déjà fait réagir les médias algériens qui, dans un bel unanimisme, ont accusé le Maroc de vouloir « saboter » l’édition 2023 du CHAN.

Recommandé pour vous