#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Le jeu trouble des séparatistes du Polisario à Beyrouth : Le drame de Gaza utilisé comme rampe…

La capitale libanaise a accueilli, jeudi 5 juin, une conférence organisée par le Mauritanien Mohamed Lamine El Kattab, représentant des séparatistes du Polisario en Syrie, qui fait la navette entre la Syrie et le Pays basque en Espagne, où sa famille est installée.
Le jeu trouble des séparatistes du Polisario à Beyrouth : Le drame de Gaza utilisé comme rampe…

Depuis le début de la guerre à Gaza, le 7 octobre 2023, le Polisario surfe sur le drame des Palestiniens pour faire la promotion de ses idées auprès d’une opinion arabe, encore réticente à les accepter. D’où le recours des séparatistes aux services  du Parti social-nationaliste syrien qui, pour « légitimer » son action anti-marocaine, a placé l’évènement sous le thème « Du Sahara occidental à la Palestine, le génocide se poursuit ».

En dépit du soutien officiel du Liban à l’intégrité territoriale du royaume, position réaffirmée en novembre 2023 à Fès par Abdallah Rashid Bouhabib, ministre des Affaires étrangères, il n’en reste pas moins que le Polisario a réussi dès les années 1980, là où la partie marocaine a été défaillante, à tisser des liens avec le Hezbollah, le Mouvement Amal, et les communistes libanais. En 2014, des députés du Hezbollah avaient accueilli une délégation du Polisario avant de lancer, deux années plus tard, un « comité libanais de solidarité avec le peuple sahraoui ».

Nul besoin de souligner que tout processus visant à inverser la tendance démarre depuis la Syrie et l’Iran, deux pays qui reconnaissent la fantomatique RASD.

Recommandé pour vous