#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

La Hongrie entrainée par ses alliés vers la guerre contre la Russie : V. Orban fait le parallèle avec les desseins d’A. Hitler

Viktor Orban, premier ministre hongrois, a accusé vendredi ses alliés occidentaux de vouloir entraîner son pays dans un conflit armé, comme elle l’avait été pendant les Première et Deuxième Guerres mondiales, allant jusqu’à les comparer à Adolf Hitler.
La Hongrie entrainée par ses alliés vers la guerre contre la Russie : V. Orban fait le parallèle avec les desseins d’A. Hitler

« J’ai réexaminé » au regard de l’invasion russe de l’Ukraine « les documents relatifs aux négociations entre Hitler » et le dirigeant hongrois Miklos Horthy, a déclaré le Premier ministre nationaliste à la radio. « La Hongrie subissait » alors « d’énormes pressions pour envoyer le plus rapidement possible davantage de soldats sur le front et déporter davantage de Juifs » vers les camps de la mort, a-t-il ajouté.

« Je ne dis pas que ce nous vivons actuellement a atteint le même niveau mais on en prend la direction », a estimé V. Orban, seul dirigeant d’un Etat membre de l’Union européenne à avoir maintenu de proches relations bilatérales avec la Russie malgré la guerre.

Vendredi, il a en outre condamné la décision de plusieurs chancelleries occidentales, selon lui, sous la pression de l’Otan d’autoriser Kiev à utiliser les armes fournies contre des cibles en Russie.

« Les Russes ont déclaré que plus les armes utilisées contre eux seraient performantes, plus ils avanceraient », a rappelé le chef du gouvernement hongrois. Ils ont dit avoir « déclenché une invasion parce que l’Ukraine voulait rejoindre l’Otan » et qu’ils « avanceraient jusqu’à ce qu’ils créent une zone tampon », a-t-il ajouté. « L’avancée des Russes est donc également liée au type d’armes utilisées par les Ukrainiens pour cibler le territoire russe », en a-t-il relevé. « Il est absurde que l’Otan, au lieu de nous protéger, nous entraîne dans une conflagration mondiale; c’est aussi absurde que si un pompier décidait d’éteindre des incendies au moyen d’un lance-flammes », a encore jugé le Premier ministre hongrois.

V. Orban multiplie les attaques contre l’UE et l’Alliance atlantique à l’approche des élections européennes du 9 juin. Il bloque actuellement l’aide militaire européenne, dont son pays est pourtant exempté, répétant que Kiev, avec qui les relations sont tendues, « ne peut gagner » face au Kremlin et doit accepter un cessez-le-feu immédiat.

Recommandé pour vous