Logo Perspectives med

La faim plane sur la Corne de l’Afrique : L’UNICEF tire la sonnette d’alarme

Plus de 20 millions d'enfants sont menacés par la faim, la soif et la maladie en Éthiopie, au Kenya et en Somalie, selon un rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance publié jeudi 22 décembre. Le changement climatique, les conflits, l'inflation et les pénuries de céréales touchent cruellement la région de la Corne de l'Afrique.
La faim plane sur la Corne de l’Afrique

Le chiffre des victimes de la faim enfle au fil des semaines. Estimés à dix millions au mois de juillet dernier, ils sont désormais 20,2 millions d’enfant à endurer les affres de la faim dans cette partie de l’Afrique. Plus du double, donc, malgré les efforts des agences humanitaires. « Alors que des efforts collectifs accélérés ont atténué certains des pires effets de ce que l’on craignait, les enfants de la Corne de l’Afrique sont toujours confrontés à la sécheresse la plus grave depuis plus de deux générations », estime Lieke van de Wiel, directrice régionale adjointe de l’Unicef pour l’Afrique orientale et australe.

Ce sont près de deux millions d’enfants en Éthiopie, au Kenya et en Somalie qui ont besoin d’un traitement urgent pour la malnutrition aiguë sévère, « la forme la plus mortelle de la faim », dit l’agence onusienne. Étant donné la pénurie d’eau, les familles sont confrontées à des situations extrêmes. Et cela accroît la pression que subissent les enfants, de même que les abus, le travail ou les mariages forcés, ou les mutilations, les violences sexuelles ou non, surtout les petites filles.

L’Unicef en appelle aux dons : 759 millions de dollars pour faire face aux besoins en 2023. 690 millions de dollars supplémentaires pourraient permettre notamment aux enfants et à leurs familles de s’adapter au changement climatique.

Recommandé pour vous