#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Diplomatie parlementaire : Des Sahraouis unionistes à Alger

Une forte délégation de Sahraoui, conduite par Mohamed Sibari (PAM), premier vice-président de la Chambre des représentants, député de la circonscription de Guelmim, a pris part aux travaux de la session du congrès de l’Union interparlementaire arabe (UIPA), à Alger les 26 et 27 mai. De quoi relancer la « guerre des cartes » entre les deux pays voisins qui se tournent le dos depuis fort longtemps. A l’UIPA, le Maroc compte des alliés de taille qui soutiennent la marocanité du Sahara que le système algérien conteste.
Diplomatie parlementaire : Des Sahraouis unionistes à Alger

M. Sibari est accompagné de Cheikh Ahmadou Adabda, conseiller parlementaire (PAM) de la région Laayoune-Sakia El Hamra, membre de la commune Lajreifa à Boujdour, qui plus est fait office, depuis février 2022, de rapporteur de la Commission des affaires politiques et des relations parlementaires au sein de l’Union interparlementaire arabe (UIPA). Il était, d’ailleurs, le premier Sahraoui à être élu à un tel poste dans l’institution législative relevant de la Ligue arabe. La présence de Sahraouis unionistes dans la délégation marocaine est plus que symbolique puisqu’elle est susceptible de renforcer les positions du royaume sur le dossier saharien dans les réunions à huis-clos ou lors des discussions tenues en marge de ce congrès.

Rabat confirme de la sorte le rôle désormais imparti aux élus sahraouis dans la dynamisation de ce qu’il est convenu d’appeler « diplomatie parallèle ». Aux travaux du Comité 24 des Nations unies chargé d’examiner les questions des territoires non-autonomes organisé, du 14 au 16 mai, à Caracas, un autre duo a été de la partie. M’hamed Abba, membre du Conseil de la région Laayoune Sakia El Hamra, et Ghalla Bahiyya du Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, faisaient partie de la délégation marocaine.

Recommandé pour vous