#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Association des Etats du Sahel : Une confédération en gestation

Les trois chefs de la diplomatie malienne, burkinabè et nigérienne ont finalisé un projet de texte créant l’ Alliance des États du Sahel (AES). Il devrait être adopté par les chefs d'État. Ce texte a été approuvé le 17 mai à Niamey. Puis les trois ministres ont été reçus par le général Abdourahamane Tiani, dirigeant militaire du Niger.
Association des Etats du Sahel : Une confédération en gestation

« L’AES est en marche », selon un communiqué de la diplomatie malienne. « L’étape de Niamey parachève le processus préparatoire au sommet des chefs d’État de l’AES », selon le communiqué. Ce sont eux qui devraient adopter le texte. La date du sommet n’est pas encore dévoilée.

Les chefs de diplomatie du Mali, du Burkina Faso et du Niger se sont réunis à Niamey. Ces entretiens sont appelés à renforcer l’AES qui évolue vers une confédération et pourrait se doter de sa propre monnaie, a déclaré à Sputnik Afrique Idrissa Ouedraogo, directeur général de l’entreprise Burkina Meta.

Les conciliabules qui ont eu lieu à Niamey pourraient permettre de construire l’architecture institutionnelle d’une confédération.

L’avant-projet de traité portant sur la création de la Confédération, qui fait l’objet de discussions à Niamey, « va permettre de concrétiser et de faire que nos États deviennent une Confédération. Cette Confédération bénéficiera d’un certain statut juridique pour poser un certain nombre d’actes. Cela nous permet d’être entendus et écoutés et d’aller plus souverainement vers la création de la monnaie de l’Alliance des États du Sahel », a expliqué l’acteur burkinabé.

Les dirigeants de l’AES ont aussi à cœur de combattre le terrorisme à travers l’organisation et de détruire les derniers vestiges du colonialisme. « On n’est plus prêt à accepter d’être des pays colonisés, des pays sous les ordres d’autres pays », ajoute I. Ouedraogo.

Les ministres des Affaires Étrangères de l’AES se réunissent dans la capitale nigérienne pour finaliser plusieurs textes juridiques: l’avant-projet de traité portant création de la Confédération, l’avant-projet de règlement intérieur du Collège des chefs d’État de la Confédération de l’AES et le communiqué final de la réunion du Collège des chefs d’État.

Recommandé pour vous