#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Prix des hydrocarbures

Hausse des prix des hydrocarbures : L’Exécutif fait l’unanimité des syndicats contre lui

Le Conseil général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), affiliée au Parti de l’Istiqlal, formation de la majorité aux affaires, a appelé le gouvernement à «intervenir de toute urgence pour réduire les prix élevés et les contrôler». En parallèle, les transporteurs ruent toujours dans les brancards en brandissant le recours à la grève.

Les hydrocarbures flambent toujours au Maroc : La faute au dollar !

Si les prix à la pompe continuent à camper dans leur plus haut niveau au Marcc, et ce en dépit des SOS lancés par les consommateurs, Mustapha Baitas, porte-voix de l’Exécutif dont la démonétisation est avancée aux yeux de l’opinion nationale, en attribue la cause à la hausse du cours du dollar au Maroc ! Une réponse qui s’avère pour le moins peu raffinée…

Cherté des prix des hydrocarbures : Situation sociale hautement inflammable !

Assurément, l’Exécutif reste buté dans la gestion du dossier des hydrocarbures. La grille des prix à la pompe est loin de réconforter les consommateurs pris à la gorge par une spirale spéculative et foncièrement rentière. Au premier juin, l’essence a atteint un record, en affichant 16,23 dirhams le litre tandis alors que le gazole a légèrement baissé. Mais ce ne sont pas les quelques centimes récupérés sur le litre qui vont faire le bonheur des automobilistes.

Cherté de la vie : La colère prend de l’ampleur

La hausse des prix des carburants et des produits de base ainsi que la détérioration de la situation sociale des Marocains, a incité la Fédération de la Gauche démocratique (FGD) à appeler à la réouverture de la raffinerie de La Samir. Une proposition jusqu’à aujourd’hui bloquée par le gouvernement. Un sit-in est prévu à Mohammédia, mais aussi dans 15 autres villes, par le Front social marocain pour dénoncer cherté de la vie et détérioration de l’état des libertés. Une marche nationale de protestation est également prévue à Casablanca à une date ultérieure.

Flambée des hydrocarbures : La goutte qui fait déborder le réservoir…

Les Marocains s’interrogent et s’inquiètent de la flambée des prix. Surtout des produits pétroliers dont l’effet Papillon n’est plus à démontrer. En dépit de la baisse des cours à l’international, à la pompe, c’est le feu ! Pourtant, le gouvernement peut réagir. Quand il le veut. La preuve par le retrait des produits chocolatés retirés du marché pour soupçon de salmonelle.

Hydrocarbures : Le cours du baril repart à la hausse

Le prix du baril de pétrole est repassé, mercredi 23 mars, au-dessus de la barre des 120 dollars, après une brève accalmie. Cette hausse intervient alors que les pays occidentaux envisagent d’instaurer un embargo sur l’achat du pétrole russe.

Dans les kiosques

Suivez-nous sur: