#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Normalisation entre Rabat et Madrid

Lorsque P. Sanchez parle d’amitié et d’alliance…

Normalisation entre Rabat et Madrid : Lorsque P. Sanchez parle d’amitié et d’alliance…

En dépit des critiques qu’il a essuyé de toutes parts, Pedro Sanchez a qualifié, mercredi, le Maroc de pays « ami » et d’« allié fondamental » pour la sécurité et le développement économique de l’Espagne. Le président du gouvernement espagnol a dressé un tableau idyllique de la normalisation des relations au point que de la revendication de la marocanité de Sebta et Melilla on n’entendra plus parler, devait-il assurer.

Normalisation entre Rabat et Tel-Aviv

Normalisation entre Rabat et Tel-Aviv : Une dynamique contrariée par le Sahara marocain

Depuis Washington, un expert US appelle Israël à reconnaitre la marocanité du Sahara. C’est à ce prix-là qu’Ilan Berman, vice-président de Conseil américain de la politique étrangère (AFPC), que le processus de normalisation entre Rabat et Tel-Aviv prendrait son envol. L’expert américain ne fait nullement référence à la question palestinienne.

Normalisation entre Madrid et Rabat : Ce qu’en pensent les Espagnols

Le revirement de la position de l’Espagne dans le dossier du Sahara marocain continue d’alimenter le débat en Espagne. Un sondage fait ressortir que nombre de partisans de la droite espagnole s’inscrivent en faux par rapport à la nouvelle dynamique qui imprime la politique marocaine du voisin ibérique.

Normalisation maroco-espagnole : Aller au-delà des bornes géodésiques…

La normalisation des relations hispano-marocaines démarre sur les chapeaux de roue. Madrid a choisi de « déminer », en premier, la question clivante des frontières maritimes entre les deux pays. Rabat pourrait aussi inscrire à l’ordre du jour le solde de tout compte colonial en mettant sur la table des négociations le sort de Sebta, Melillia et des iles qui s’y rattachent.

Trafic maritime entre le Maroc et l’Espagne : L’heure est à la reprise…

La connectivité des ports espagnols et marocains est à l’ordre du jour depuis que la normalisation des relations entre les deux pays voisins a pris son envol avec le séjour à Rabat du chef de l’Exécutif espagnol. De l’autre côté du Détroit, on loue la reprise du trafic maritime et on fonde aussi de grands espoirs sur la prochaine opération « Marhaba-2022 ».

Face aux retrouvailles entre Madrid et Rabat : Groggy, le Polisario crie à « la trahison » espagnole

La concorde maroco-espagnole n’est pas pour plaire à tous. Après avoir assimilé à une « trahison » l’appui de Madrid affiché à l’endroit du Plan d’autonomie au Sahara et dévoilé la carte marocaine non expurgée de ses provinces sahariennes, les séparatistes ont suivi leur mentor algérien en suspendant tout contact avec Madrid. Pas de quoi démonter l’Exécutif espagnol.

Dans les kiosques

Suivez-nous sur: