#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Instabilité au Pérou

Une enquête pour « génocide » ouverte contre la présidente

Situation explosive au Pérou : Une enquête pour « génocide » ouverte contre la présidente

La présidente du Pérou affronte, avec plusieurs hauts responsables, une enquête pour « génocide », a annoncé le parquet mardi 10 janvier, après la répression des manifestations antigouvernementales qui ont fait 40 morts depuis décembre dans le pays andin. Au moins 40 personnes sont mortes dans des manifestations depuis la destitution du président socialiste Pedro Castillo.

La fronde sociale ne faiblit pas

Après la mise à l’écart de P. Castillo : La fronde sociale ne faiblit pas

Au Pérou, un mois après le coup d’État manqué et l’arrestation du président Pedro Castillo, la crise politique s’enlise. Depuis une semaine, les contestations ont repris dans le sud du pays où une cinquantaine de routes sont à nouveau bloquées. Notamment, à Juliaca, où lundi, 17 personnes sont mortes et 38 autres blessées lors d’affrontements avec la police.

Vive tension au Pérou

Vive tension au Pérou : Le temps se gâte pour la nouvelle présidente

Le gouvernement péruvien a annoncé que deux personnes sont mortes et cinq personnes au moins ont été blessées dimanche 11 décembre lors de manifestations grandissantes contre Dina Boluarte, nouvelle présidente du Pérou. Celle-ci a pris la tête du pays à la suite de la destitution de Pedro Castillo, après « son coup d’État manqué ».

La nouvelle présidente tente de calmer la rue…

Situation tendue au Pérou : La nouvelle présidente tente de calmer la rue…

La nouvelle présidente du Pérou a annoncé samedi son gouvernement, alors que le mécontentement grandit dans les rues. Des partisans du président destitué Pedro Castillo réclament sa libération et de nouvelles élections. Des provinces où la contestation se fait forte ont été placée sous haute surveillance.

Le Président P. Castillo destitué…

Instabilité au Pérou : Le Président P. Castillo destitué…

Alors que le Parlement monocaméral péruvien allait se réunir pour débattre d’une motion pour le destituer, Pedro Castillo a ordonné, mercredi, la dissolution du Congrès et l’établissement d’un « gouvernement d’exception ». En vain, car le Congrès s’est quand même réuni pour voter la vacance de la présidence et sa remise entre les mains de la vice-présidente. Lâché de tous, P. Castillo a été arrêté.

Instabilité au Pérou

Instabilité au Pérou : Le Premier ministre jette l’éponge

La valse des ministres se poursuit au Pérou. « J’ai accepté la démission du Premier ministre, que je remercie pour son travail pour le pays, et vais nommer un nouveau gouvernement », a déclaré le président Castillo dans un message diffusé à la télévision publique.

Dans les kiosques

Suivez-nous sur: