#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Crise persistante

L’année scolaire en question : Le bras de fer perdure entre enseignants et tutelle

L’année scolaire en question : Le bras de fer perdure entre enseignants et tutelle

La Coordination nationale des enseignants et des cadres du soutien, dits « contractuels », n’entend nullement abandonner la lutte. La famille des enseignants a été appelée, samedi et dimanche, à participer aux diverses formes de protestation locales ou régionales, pour sauvegarder la dignité et dénoncer les suspension ayant touché des centaines de grévistes, hommes et femmes.

Crise de l’école publique : Après avoir reçu les coordinations, l’Exécutif recule !

Crise de l’école publique : Après avoir reçu les coordinations, l’Exécutif recule !

La commission gouvernementale chargée du dossier des enseignants a choisi de restreindre ses consultations avec les représentants du corps enseignant. Seuls les membres de la Fédération Nationale de l’Enseignement (FNE) ont été conviés à la réunion de vendredi. Sans la Coordination Nationale du Secteur de l’Éducation constituée de 25 coordinations, de la Coordination Unifiée du Corps Enseignant et la Coordination Qualifiante du Secondaire.

Crise dans l’enseignement : Lorsque M. Baitas ressert du réchauffé…

Crise dans l’enseignement : Lorsque M. Baitas ressert du réchauffé…

Les pourparlers entre l’Exécutif et les syndicats de l’éducation nationale se tiennent dans un climat empreint de sérieux et de responsabilité, dans le but de résoudre rapidement ce dossier en vue d’une reprise des cours, a affirmé, jeudi, Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement. Point d’éclairage sur les informations ayant circulé sur l’association de la Coordination nationale au dialogue ouvert avec le ministère de l’Education.

Les coordinations de l’enseignement toujours en grève : L’offre du gouvernement démonétisée !

Les coordinations de l’enseignement toujours en grève : L’offre du gouvernement démonétisée !

De retour des vacances, plus de 8 millions d’élèves appelés à retrouver les bancs de l’école le 11 décembre se retrouvent, sans enseignants, livrés à la rue. La raison est imputable aux grèves perlées engagées par les enseignants. Ces derniers qui estiment ne pas être concernés par le dernier accord Exécutif-Syndicats, persistent dans leur mouvement social avec pour objectif d’enterrer le « statut unifié » peu fédérateur que la tutelle tente de faire passer au forceps.

Dans les kiosques

Suivez-nous sur: